dimanche 30 septembre 2012

La santé de X


Même si le sentiment d'être "pris en otage" par X grandit, je continue à publier ses messages. Que ce soit les photos ou ce qu'il nous écrit, ça commence à prendre des proportions inédites. Je lui laisse la parole:

"Ce pays est hyper bizarre, même si je vois bien que les gens (les femmes surtout) flippent en me voyant, personne ne dit rien et la vie continue comme si de rien n'était. Pourtant ma gueule... C'est de moins en moins possible. J'ai la trouille d'aller voir un médecin, et les nuits, c'est le cauchemar: depuis trois, quatre jours, je redeviens liquide, comme en France. Il faut que je dorme dans une baignoire bouchée, comme quand Séverine est venue à l'appart à trois heures du mat et qu'elle m'y a trouvé, impuissant à lui faire face. Elle est devenue dingue. Je vous raconterai, là faut que je me tire".

Si quelqu'un comprend de quoi il s'agit, je veux bien qu'il m'éclaire. En tout cas, vu son état, je ne peux plus vraiment garantir qu'il s'agisse bien de X.

lundi 3 septembre 2012

Un film du passé

Sur notre blog, il n'aura échappé à personne que le temps est un peu bousculé. Pour rester dans cette tradition, faisons semblant de découvrir ce film de Mathieu Brisebras intitulé RUE DES ABATTOIRS, et réalisé dans le cadre de ses études à l'école de La Poudrière en 2004. Oui, 2004 ça fait un bail, mais nous vous rappelons que le futur, c'était en 2002, alors on va pas faire d'histoires hein! En parlant d'histoire, celle-ci est très bien, elle suit des personnes différentes, et c'est toujours un petit miracle que d'arriver à orchestrer des destins qui se croisent, surtout avec si peu de temps. Nous nous sommes attaché à chacun des personnages, et nous en gardons un souvenir, un chacun. Bon film!