mardi 11 octobre 2011

Le sale quart d'heure

Jusqu'ici, il avait pu gérer. Les femmes, il avait fini par s'en passer, les ennuis avec, il avait même pu faire des économies du coup. Mais depuis quelques temps les emmerdes s'amoncelaient, ça pesait une tonne sur ses épaules. Mais il s'en foutait, il se sentait de soulever n'importe quoi. Sauf que là, en sortant de sa bagnole, ça s'est foutu là, devant lui, et ça commençait vraiment à faire chier. Mais vraiment.

Aucun commentaire: