lundi 17 janvier 2011

Robot déco

Ce n'est pas une scène du film à priori. Juste une résurgence de lectures anciennes, d'une fascination pour ce que les dessinateurs américains ont inventé. De nouvelles positions pour de nouvelles dynamiques inspirées par de nouvelles guerres, de nouvelles machines. Plus de puissance, de vitesse. Ici, une position certainement inspirée par Thor lorsqu'il frappe son marteau au sol pour provoquer un séisme ou pour se métamorphoser. Ou comment un héros aussi ridicule s'impose finalement à l'esprit en dépit du sens critique?

Le territoire aquatique

Après trois jours passés à arpenter les abords de la petite ville, il fallait bien se rendre à l'évidence: il ne s'y passait pas grand chose. Un vieil homme passe sur son vélo, une vieille femme pousse une voiture pour enfant chargée de bois et de ferraille. Mais les quelques maisons ont les volets mi-clos, et le soleil semble empêcher les habitants de mettre le nez dehors.
Alors que le soleil commence à peine à décliner, ses pas le guident au lac. L'eau est calme et claire. Il avance dans le sable, puis sur le sable mouillé, et s'enfonce enfin dans l'eau. Elle est peu profonde sur plusieurs dizaines de mètres, jusqu'à une sorte de frontière bordée d'algues en formes de chandelles ondulantes au grès de l'eau. Cette forêt d'un vert foncé inquiétant forme une masse qui semble vivante et s'enfonce dans les eaux qui deviennent enfin profondes et froides. Il descend alors le long de cette dune sous marine, au milieu des algues, au point de se retrouver entouré par elles. Il reste là un moment, immobile. Une perche d'une taille impressionnante sort lentement d'un massif d'algues, le regarde d'un air impassible, le temps se suspend. Puis, comme sous le coup d'une décharge électrique, replonge dans la verdure comme un éclair. Il se demande s'il l'a vraiment vue. Il décide de faire demi tour.

vendredi 14 janvier 2011

Une pause

Un autre assemblage d'une machine et d'un être humain. Une photographie extraite du film et retravaillée pour la ramener plus près de ce qu'elle aurait pu être. Plus sombre, plus dense, aux couleurs plus agressives, avec du grain. Une autre atmosphère aurait pu apparaître. Sans doute un prochain film ira plus loin dans le travail de la photo.

jeudi 13 janvier 2011

Les ingrédients de la recette

Autre vision de notre robot, assez éloignée de ce qu'il sera esthétiquement, mais les ingrédients sont là. Le bois, les arbres, le métal, et l'humain à l'intérieur. C'est aussi une première approche de la photo du film, plus expressive que réaliste. On ressent ce qu'un scientifique peut éprouver lorsqu'il voit la première version d'un prototype, et la même crainte que l'industriel pour lequel il travaille ne soit pas satisfait. Espérons que le programme ne sera pas interrompu et que V.02 verra le jour.