lundi 12 décembre 2011

Lancement du programme "cueillette"

Une fois récupéré par les militaires, on opère le prototype 0x0 afin de mettre à jour ses fonctions et lui permettre d'accomplir ses futures missions de récupération de munitions au fond du lac. Capacité de reconnaissance; programme de manipulation et de désamorçage; description des manœuvres de stockage. On remplace sa réserve de mémoire initialement chargée par erreur avec les données... disons... musicales, par cette nouvelle capsule, plus conforme à l'esprit qui préside dans l'armée. Sa première mission a donc lieu un mois de juin au début des années 80. C'est un franc succès.

mercredi 23 novembre 2011

Sentiments de sesquioxyde de fer


"Le coquillage constitue la protection du mollusque qui le fabrique à partir du carbonate de calcium présent dans les aliments et l'eau de mer, d'autres composants sont utilisés mais en faible quantité ; le carbonate de magnésium, le sulfate de calcium : le phosphate tricalcique, l'anhrydride phosphorique, le sesquioxyde de fer. Certaines cellules situées sur le rebord du manteau du coquillage, transforment ce carbonate de calcium et le cristallisent en prismes de calcite ou lamelles d'aragonite. La coquille est fabriquée par emprisonnement de ces cristaux dans les mailles d'un filet de matière organique, la conchyoline, un polysaccharide proche de la chitine, dont est fait l'exosquelette des insectes. Dans sa composition, la coquille retient également une petite quantité d'eau. Ceci explique pourquoi même après la disparition du mollusque, la coquille est encore « vivante » et se dégrade à l'exposition des rayons lumineux". (Extrait du site internet du musée des coquillages de Méditérannée).

lundi 21 novembre 2011

Un trou dans les dunes

C'est une fin d'après-midi. Les militaires sont déjà rentrés à la base. Ils ne travaillent jamais tard le soir. Quand l'enfant se rend à son endroit préféré (les dunes derrière les plages du lac), il découvre un énorme trou creusé à la pelle. À quoi va-t-il bien pouvoir servir? Ce sont des pelles de l'armée, il les reconnait à leurs manches verts. Mais pourquoi avoir posé cette grosse batterie électrique à côté du trou? Il décide de revenir le lendemain, mais en début d'après-midi pour les voir travailler. C'est mercredi, et s'il se débrouille bien, il aura le temps.

mercredi 9 novembre 2011

La cagoule

Pour réduire les factures de téléphone, arrêter d'appeler et s'en servir pour faire de l'animation. Ici, la cagoule devient "la cagueule". Bon, c'est tout nouveau, notre studio va envisager de mettre en production d'autres produits dans cette veine, très créative, très fraîche. Les premiers dossiers de demande de subvention sont en cours d'impression, et nous espérons que nous serons compris. C'est pas facile ce métier...

mardi 8 novembre 2011

Traque forestière

Même en forêt, il devient de plus en plus compliqué de se cacher pour le robot. Les militaires sont partout, visiblement à sa recherche. Et les restes de la gangue minérale dont il n'a pas réussi à se débarrasser lui donnent un sérieux handicap. Pas facile de se bouger avec ces plaques de sable dur et corrodé. Si les patrouilles de soldats devaient s'intensifier, il n'aurait plus longtemps avant de se faire prendre.

lundi 7 novembre 2011

Pixels extrêmes

Retour au clip "Serpent en flammes" pour Etienne Charry (voir le Hit parade des robots, colonne de droite) en 2004. Ou comment faire un film américain avec un budget à zéro, et un équipement primitif? La réponse sur cette image, écartelée entre une référence impossible à atteindre et des pixels qui souffrent le martyr pour s'en approcher. Pathétique et drôle, mais je ne suis pas le seul à avoir voulu construire une Chevrolet et à aboutir à une sorte de vieille Fiat.

mercredi 26 octobre 2011

Robot en stock (02)

Toujours en panne en ce moment, je fouille encore plus loin dans le hangar des stocks de Futur 2002. Là, on trouve cette pièce de 2008 (le futur du futur!) qui tâtonne, qui cherche de quoi ce robot sera fait. C'est plus du stock, c'est de l'archive. Et toujours ces lapins... Faudrait que j'me soigne.

lundi 24 octobre 2011

Robot en stock

Comme je tarde à terminer une nouvelle image, d'un nouveau moment du récit, je suis allé faire un tour au stock. Là, j'ai trouvé un robot en bon état, montrable en tout cas. Il ne raconte rien, il peut servir de dos de carte à jouer à la limite... En tout cas, j'espère qu'il permettra de patienter encore un peu.

mardi 11 octobre 2011

Les Synchrotypes

La mission était la suivante: à partir de l'écoute de quatre morceaux, représenter le groupe qui les a composé et joué. Ça donne cette image où un humain s'associe à trois robots, un prolongement naturel des expériences de certains groupes des années 80 qui ont eu à cœur de donner aux machines une place la plus large possible. Si ce n'est toujours pas clair, il vaut mieux faire un petit tour sur le beau site d'Etienne Charry (régler le poste de radio sur la station "Synchrotypes"). Bonne écoute!

Le sale quart d'heure

Jusqu'ici, il avait pu gérer. Les femmes, il avait fini par s'en passer, les ennuis avec, il avait même pu faire des économies du coup. Mais depuis quelques temps les emmerdes s'amoncelaient, ça pesait une tonne sur ses épaules. Mais il s'en foutait, il se sentait de soulever n'importe quoi. Sauf que là, en sortant de sa bagnole, ça s'est foutu là, devant lui, et ça commençait vraiment à faire chier. Mais vraiment.

vendredi 7 octobre 2011

Fin de série

Pour aller au bout de la série, on doit ajouter cette pochette de disque pour la démo de Zoom. Zoom est (était?) un groupe de Tours dans les rangs duquel on trouve déjà un petit gars qui ne s'appelle pas encore Funken. Le dessin repose sur un principe très simple, celui du contraste. La boucle est bouclée, et la prochaine pochette de disque qui sera publiée ici... n'existe pas encore. Pour la bonne soupe, c'est par ici: http://www.myspace.com/leszoomeurs

mercredi 5 octobre 2011

mardi 4 octobre 2011

Renault 5 jaune

Avant de former the Fox Heads, Funken était Funken. Et déjà - pour départementale 184 - nous nous sommes servis d'une voiture jaune. Déjà nous étions entre le jour et la nuit. Et quand on voit comment je dessine une Renault 5, on se dit que je ne suis pas prêt d'aller bosser sur Transformers 4. Pour le téléchargeage, let's cliquote ici: http://www.myspace.com/funkenakaselas

lundi 3 octobre 2011

Une scène énigmatique

C'est un exemple typique: Cette scène s'est imposée seule, sans lien évident avec le reste de l'histoire. Pourtant, le lieu, les personnages sont bien présents dans le projet. Seulement cette scène précise, difficile à comprendre telle quelle, on ne sait pas encore à quoi elle sert, on ne sait pas si elle restera, ou si elle deviendra une scène clé du récit. Elle est dessinée sous l'influence de l'intuition, et à ce stade, c'est encore elle qui dicte sa loi.

Les têtes de renards




Ça ne m'arrive que de temps en temps: la chance de pouvoir dessiner pour un but précis. Illustrer un album de musique par exemple (Les Fox Heads sortent leur premier album chez Platinum Records), ça ne se présente pas tous les jours, pas pour moi en tout cas. J'ai procédé très simplement, j'ai écouté leurs morceaux, et les situations sont venues toutes seules. On les laisse monter, on s'en imprègne, et on dessine au plus près de ce qu'on ressent. Cela donne ces deux vues, l'une pour la couverture, l'autre pour l'intérieur de l'album. Pour les couleurs, une collaboration avec Funken, l'un des deux membres du groupe avec Ira Lee, et voilà le résultat. Pour les informations, ça se passe ici: http://fr-fr.facebook.com/thefoxheads

jeudi 15 septembre 2011

Les septembre mercenaires

Jusqu'alors, Futur 2002 a publié des images et des textes sensés construire lentement et progressivement une histoire. Cette histoire avait vocation à vivre sous la forme d'un nouveau film d'animation. Désormais, de nouveaux morceaux de cette histoire continueront à être visibles ici, mais ils seront de plus en plus souvent accompagnés d'autres images, d'autres dessins qui n'y sont pas directement reliés. Le véritable projet de film quant à lui se développera en dehors de cette colonne sans fin. C'est bien que cette nouvelle orientation soit prise en septembre. Septembre c'est la fin, septembre c'est le début. Bel automne à tous!

mardi 13 septembre 2011

Interlude #01

Un interlude en forme de rétroviseur. Une image ancienne (2004) retouchée. Je n'ai pas très envie d'en dire plus. Ne disons rien et voyons ce qu'il se passe...

vendredi 10 juin 2011

Retour en arrière: juste après sa sortie du sol

Peu de temps après s'être extirpé de son "tombeau", "Projet-OxO" a péniblement réussi à progresser dans les bois et les dunes. Il est aussi largement empêché par des parties entières de son corps, prises dans un mélange de sable et de rouille, formant des blocs autour de son bras, de son abdomen, de ses jambes. Et déjà, des sous-officiers de la base sont à sa recherche. Ils ont pu suivre les traces que son poids a laissé dans le sable. Mais un sol plus dur ne leur permet plus de suivre sa piste. Il n'est pourtant pas loin, il peut les épier et il les voit, hésitants. L'un d'eux dit qu'il regrette de ne pas avoir amené les chiens. Notre jeune robot n'est pas exactement de son avis... (Texte à lire juste après "La révélation magnétique" - Mai 2010)

mardi 10 mai 2011

Pas de super-pouvoirs



Non, pas de super pouvoirs pour notre robot. Tout au plus quelques fonctions prévues par les scientifiques de l'armée: structure amphibie, mini-propulseurs pour se déplacer sous l'eau (lentement), ou encore des performances électriques mineures. De toutes façons, s'il avait dû en avoir, cela ne serait probablement pas allé plus loin que la capacité à créer des illusions optiques de type psychédélique, accompagnées de musiques saturées, amenant ses interlocuteurs à un état second. Vraiment, rien d'extraordinaire. Mais en même temps, rien qui ne soit insignifiant non plus. Non, il a beau ne pas bien saisir l'usage précis qu'il se doit d'avoir au monde, il existe tel quel, ces sons, ces musiques, c'est lui, et personne ni rien d'autre.

samedi 19 mars 2011

La nuit du chasseur de fer


Après avoir vu "Astroboy à Robotland" de Marc Caro, on mesure combien ce genre d'image un peu passée devient notre présent. Plus le futur, le présent. Dans une séquence, on peut voir des essais de robots assistants pour des maisons de retraite afin de transporter des personnes âgées d'un endroit d'une pièce à l'autre, du lit au fauteuil. Comme cette fillette ici. D'ailleurs, cette fillette, elle doit aujourd'hui avoir l'âge des personnes concernées par ce type de programme. Ils l'ont rêvé, ils l'ont fait, et nous les regardons. (Dessin de Roger Roux - 1946)

lundi 17 janvier 2011

Robot déco

Ce n'est pas une scène du film à priori. Juste une résurgence de lectures anciennes, d'une fascination pour ce que les dessinateurs américains ont inventé. De nouvelles positions pour de nouvelles dynamiques inspirées par de nouvelles guerres, de nouvelles machines. Plus de puissance, de vitesse. Ici, une position certainement inspirée par Thor lorsqu'il frappe son marteau au sol pour provoquer un séisme ou pour se métamorphoser. Ou comment un héros aussi ridicule s'impose finalement à l'esprit en dépit du sens critique?

Le territoire aquatique

Après trois jours passés à arpenter les abords de la petite ville, il fallait bien se rendre à l'évidence: il ne s'y passait pas grand chose. Un vieil homme passe sur son vélo, une vieille femme pousse une voiture pour enfant chargée de bois et de ferraille. Mais les quelques maisons ont les volets mi-clos, et le soleil semble empêcher les habitants de mettre le nez dehors.
Alors que le soleil commence à peine à décliner, ses pas le guident au lac. L'eau est calme et claire. Il avance dans le sable, puis sur le sable mouillé, et s'enfonce enfin dans l'eau. Elle est peu profonde sur plusieurs dizaines de mètres, jusqu'à une sorte de frontière bordée d'algues en formes de chandelles ondulantes au grès de l'eau. Cette forêt d'un vert foncé inquiétant forme une masse qui semble vivante et s'enfonce dans les eaux qui deviennent enfin profondes et froides. Il descend alors le long de cette dune sous marine, au milieu des algues, au point de se retrouver entouré par elles. Il reste là un moment, immobile. Une perche d'une taille impressionnante sort lentement d'un massif d'algues, le regarde d'un air impassible, le temps se suspend. Puis, comme sous le coup d'une décharge électrique, replonge dans la verdure comme un éclair. Il se demande s'il l'a vraiment vue. Il décide de faire demi tour.

vendredi 14 janvier 2011

Une pause

Un autre assemblage d'une machine et d'un être humain. Une photographie extraite du film et retravaillée pour la ramener plus près de ce qu'elle aurait pu être. Plus sombre, plus dense, aux couleurs plus agressives, avec du grain. Une autre atmosphère aurait pu apparaître. Sans doute un prochain film ira plus loin dans le travail de la photo.

jeudi 13 janvier 2011

Les ingrédients de la recette

Autre vision de notre robot, assez éloignée de ce qu'il sera esthétiquement, mais les ingrédients sont là. Le bois, les arbres, le métal, et l'humain à l'intérieur. C'est aussi une première approche de la photo du film, plus expressive que réaliste. On ressent ce qu'un scientifique peut éprouver lorsqu'il voit la première version d'un prototype, et la même crainte que l'industriel pour lequel il travaille ne soit pas satisfait. Espérons que le programme ne sera pas interrompu et que V.02 verra le jour.