samedi 13 juin 2009

La cristalisation rock'n'roll

Cette photo de Grant Delin montre les Fleshtones en habits pastels, bien mis, debouts, simplement. Leur musique est fraîche, intacte depuis trente ans, et si le temps fait la fête à leurs vieux corps, il en bave pour s'emparer de leurs esprits qui semblent résolus à ne jamais abdiquer. Comme Jonathan Richman, dès leur apparition, ils ont accompli le tour de force de s'imposer immédiatement comme des "énigmes". Ils sont beaux, non? Merci à Grant Delin qui a su les voir, et nous les montrer tels qu'en eux mêmes.

1 commentaire:

jean luc a dit…

J'ai appris qu'il existait "the fleshtones" groupe de rock que tu décris majestueusement en faisant une belle éloge sur ce qu'ils sont. Je suis allé les écouter. Le rock à Billy, ( est-ce donc ainsi que cela s'écrit), a heurté mon oreille, je vais réécouter pour voir si c'est bien ça.
Je reconnaît que cette photo de groupe de rock à de la classe, il y a dans l'air, cet esprit que tu entretiens, clean et froid comme Kaurismaki.